Pourquoi faire du compostage à domicile ?

Pourquoi faire du compostage à domicile ?

Aucun commentaire

Le compostage est un processus naturel de transformation des déchets organiques issus du jardin et de la cuisine. Ces déchets sont digérés et transformés par des microorganismes pour donner un amendement très riche qu’est le compost. Ce produit est destiné à entretenir et à nourrir les plantes, ainsi qu’à fertiliser le sol pour le développement des plantes de votre jardin ou de votre potager. Découvrez ici les avantages du compostage à domicile.

Les bonnes raisons de faire du compostage à domicile

Le compostage à domicile regorge plusieurs avantages tant pour l’environnement, que pour les êtres vivants. Ce site vous donne plus d'informations sur l’intérêt de le faire à domicile. En effet, le compostage à domicile vous permet, tout en valorisant les déchets organiques ménagers, d’obtenir gratuitement un amendement naturel. Mais ce n’est pas uniquement utile à ceux qui ont des jardins ou des potagers à la maison. C’est un excellent moyen pour diminuer la quantité de matières résiduelles domestiques à envoyer aux sites d’enfouissements. Cette pratique a directement une répercussion sur la diminution des impacts environnementaux liés à la pollution des sols et à l’émission des gaz à effet de serre.

Les paramètres à respecter pour réussir son compostage

Pour réussir son compostage et obtenir un compost de qualité, il faut s’assurer du maintien d’un équilibre entre les matières carbonées dont les feuilles mortes et les matières azotées que sont les épluchures de fruits et légumes. Aussi, les matières à composter doivent disposer d’air et d’eau en suffisamment et sans excès, pour faire leur travail. À noter que l’utilisation des résidus animaux n’est pas recommandée pour le compostage à domicile, car ils favorisent le développement des pathogènes néfastes pour la santé humaine. Sachez que contrairement au compostage industriel, le compostage domestique ne crée pas des températures suffisantes pour détruire ces pathogènes.